P’tits scones aux pépites de chocolat

Les scones sont des gâteaux très faciles (bien plus que ce que je pensais) à réaliser. Qui plus est, on peut mettre ce qu’on veut dedans. J’ai testé avec des pépites de chocolat, et avec du muesli. Pour une version salée, on diminue la quantité de sucre pour ajouter du bacon, des légumes ou du fromage. Perfect for a tea time !

Mon petit tip’s, c’est de les faire le jour même (c’est assez rapide). Sans quoi les scones perdent un peu de leur moelleux.

scones.jpg

Ingrédients

  • 200g de farine
  • 1s de levure
  • 50g de beurre
  • 10cl de lait
  • 2cs de sucre en poudre
  • 100g de ce que tu veux pour parfumer le scone 🙂

Préparation

Couper le beurre en petits morceaux. Le malaxer du bout des doigts dans un saladier avec la farine et la levure. Quand la consistance obtenue est sablonneuse, creuser un puits et verser le lait.

Mélanger à la main. Ajouter le sucre et les ingrédients bonus, mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte souple.

Préchauffer le four à 210°C. Fariner le plan de travail. Étaler la pâte sur 2cm d’épaisseur. A l’aide d’un verre ou d’une tasse, découper les scones. Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfourner 15 à 20 minutes en surveillant, le dessus doit être bien doré.

Publicités

Zaragoza #4 : La fin du voyage

[English below]

Hola chic@s !

Ca y est c’est la fin du weekend à Zaragoza. Avant de partir nous passons devant le Palais de la Aljaferia.

20160603_160850.jpg

Il est vraiment superbe mais nous n’avons malheureusement pas le temps de le visiter. Nous retournons vers le centre-ville.

On mange une glace, on récupère nos affaires et on retourne à Santander, des souvenirs plein la tête pour ce dernier voyage avant le retour en France.


Hola chic@s !

Here is the end of the Zaragoza weekend. Before we go we walk until the Aljaferia Palace.

20160603_160850.jpg

It’s really beautiful but unfortunately we don’t have the time to visit it. We go back to the center of the town.

We eat an ice cream, take back our luggage and go back to Santander, our head full of the memories of our last trip before going back to France.

Zaragoza #3 : El Parque del Agua, la Torre del Agua et l’Aquarium

[English below]

Hola chic@s !

Aujourd’hui voici la suite de nos aventures à Zaragoza, lors de notre deuxième et dernier jour là-bas. Nous avons commencé par prendre un bus pour nous rendre à la Torre del Agua, tour gigantesque en forme de goutte d’eau.

20160603_112103.jpg

Elle fait partie du Parque del Agua qui a été créé il y a quelques années pour une exposition internationale dans la ville. Il faut savoir qu’une grande partie du Parc est en zone inondable et que c’est pour cela que s’y trouve un parc et non des habitations ou des bureaux.

20160603_11335520160603_114837

Nous nous dirigeons tout d’abord vers l’aquarium de Zaragoza. Ce dernier est connu pour être le plus grand aquarium fluvial d’Europe. L’entrée est relativement chère (14€ le tarif adulte, 12 ou 13 le tarif étudiant, je ne me souviens plus) et le hall est désert. Les machines pour valider les tickets sont même poussées contre un mur. Nous entrons dans le parcours plongé dans le noir. Les aquariums sont vastes et présentent de grandes variétés de poissons. Nous pouvons même caresser des carpes Koï ! De plus, quelques amphibiens et reptiles s’y trouvent également, ce qui rend la visite encore plus intéressante. En revanche, je n’ai pas aimé ce qui entourait les aquariums : des décors vieux et abîmés, des câbles visibles, des écrans d’animation éteints… Je me demande comment se sentent les animaux, si l’intérieur de leur aquarium est bien adapté à leur mode de vie…

20160603_12143220160603_122508

Voilà, c’est tout pour l’épisode trois ! On se retrouve bientôt pour la fin de notre week-end à Zaragoza !


Hola chic@s !

Now here’s more of our adventures in Zaragoza, on our second and last day there. We started by taking a bus to go to the Torre del Agua, gigantic round-shaped drop of water.

20160603_112103.jpg

It’s part of the Parque del Agua which was created for an international exhibition in the city few years ago. You should know that a large part of the park is in a flood zone and that’s why it’s a park, not houses or offices.

20160603_11335520160603_114837

We go first to the aquarium of Zaragoza. It is known to be the largest river aquarium in Europe. Admission is relatively expensive (14 € adult rate, 12 or 13# the student rate, I don’t remember) and the hall is deserted. Machines to validate the tickets are even pushed against a wall. We enter the path plunged into darkness. Aquariums are large and have large varieties of fish. We can even caress Koi carps! In addition, some amphibians and reptiles are also there, which makes the visit even more interesting. But I did not like what was around the aquarium: the old and damaged decorations, visible cables, animation screens off … It makes me wonder about how the animals feel here !

20160603_12143220160603_122508

That is all for episode three! Stay tuned to know the end of our weekend in Zaragoza!

Zaragoza #2 : La Basilique Señora del Pilar

[English below]

Hola !

Par ici la suite du voyage ! Après avoir récupéré nos cartes de la ville ainsi que le ChocoPass de Zaragoza, nous nous dirigeons vers la Basilique Señora del Pilar.

20160602_172622(0)

La place del Pilar sur laquelle nous arrivons est magnifique, pleine d’espaces et entourée de beaux immeubles.

Nous rentrons dans la Basilique. S’y trouvent de magnifiques peintures de Goya, mais il est interdit de prendre des photos donc je n’en ai pas à vous montrer. Evidemment, s’agissant d’un lieu religieux, il est demandé à l’entrée de se vêtir décemment.

20160602_180306

Nous ressortons et nous dirigeons vers le fond de la place où se trouvent quelques jolies statues d’illustres inconnus.


Hola !

Let’s follow our adventure! After we took some maps of the City and the ChocoPass of Zaragoza, we walk until the Basilica Señora del Pilar.

20160602_172622(0)

La place del Pilar sur laquelle nous arrivons est magnifique, pleine d’espaces et entourée de beaux immeubles.

 

We enter inside of the Basilica. Beautiful Goya’s paint are located here, but it’s forbidden taking pictures so I don’t have any to show you. Of course, since it’s a religious place, it’s asked to be decently clothed.

20160602_180306

We go out the Basilica and walk towards the bottom of the place where some pretty statues are located.

.

Zaragoza #1 : Notre arrivée et l’office du Tourisme

[English below]

Hola chic@s !

Aujourd’hui on commence une série d’articles sur mon week-end à Zaragoza avec une amie anglaise. Par un beau matin gris à Santander, nous prenons le bus direction Zaragoza, à 5h30 (6h en pratique) de là. Le paysage est superbe, quand on rentre dans le cœur de l’Espagne on se croirait un peu au Far West : sec, aride, avec quelques bosquets. Bon, ce n’est peut-être pas le Far West, mais au moins l’idée que je m’en fais !

On arrive à la station de bus, on doit prendre un nouveau bus, local cette fois, pour se rendre à l’appartement AirBnb où nous avons réservé une chambre. C’est un peu compliqué de se diriger, car le même nom est porté par plusieurs arrêts consécutifs. Mais nous arrivons tout de même sous un soleil de plomb.

Le quartier est sympa avec l’auditorium, un stade, un petit centre commercial et une place où se trouvent quelques cafés. L’appartement un peu moins, mais il était vraiment pas cher. En revanche nous ne nous y sommes pas senties en sécurité pour X raisons et avons pour cela écourté notre séjour.

Une fois l’appartement récupéré, nous prenons le tram en direction de l’office du tourisme situé dans le Pilar (le pilier), Plaza del Pilar.

20160602_171238

Nous récupérons des cartes de la ville, admirons le mirador au sommet et achetons le ChocoPass de Zaragoza.

20160602_172556

Zaragoza possède une histoire forte avec le chocolat en Espagne et propose un ensemble de tickets donnant droits à des produits en lien avec le chocolat chez différents partenaires. Au vu de la qualité des produits et du prix payé, nous avons trouvé que c’était vraiment intéressant (même si nous n’avons pas utilisé tous les tickets du fait de notre retour anticipé) : 9€ pour 5 produits (plus une dégustation à 100 km de là que nous n’avons pas faite).

20160604_132137


Hola chic@s !

Today we begin a new article series about my weekend in Zaragoza with an English friend. By a beautiful grey morning in Santander, we take the bus to Zaragoza, to 5h30 from here (6h actually). The landscape is amazing, when we enter the Spain’s core we think we’re in the Far West: dry,

Aujourd’hui on commence une série d’articles sur mon week-end à Zaragoza avec une amie anglaise. Par un beau matin gris à Santander, nous prenons le bus direction Zaragoza, à 5h30 (6h en pratique) de là. Le paysage est superbe, quand on rentre dans le cœur de l’Espagne on se croirait un peu au Wild West : sec, arid, with some groves. Well, it is perhaps not the Wild West, but at least the idea that I have!

We arrive at the bus station, where we must take a new bus, local this time to get to the apartment Airbnb where we booked a room. It’s a bit complicated to find the good stop, because the same name is carried by several consecutive stops. But we finally arrive under a blazing sun.

It’s a nice neighborhood with an auditorium, a stadium, a small shopping center and a place where a few cafés are located. The apartment is a little less nice, but it was really cheap. However we didn’t feel safe for X reasons and have for this shortened our stay.

Once recovered the room, we take the tramway to the tourist office located in the Pilar (pillar), Plaza del Pilar.

20160602_171238

We collect maps of the city, admire the point of view at the top and buy the ChocoPass of Zaragoza.

20160602_172556

Zaragoza has a strong history with chocolate in Spain and provides a set of tickets giving rights to products related to chocolate with different partners. Given the quality of products and the price paid, we had thought it was really interesting (although we did not use all the tickets because of our early return): 9 € for 5 products (more a tasting session 100 km from here that we have not done).

20160604_132137

Erasmus Tips #3: Aller chez le médecin

[English below]

Hola chic@s !

Je reviens avec un Erasmus Tips (voir les deux autres sur le logement et sur les débuts à la fac) pour t’expliquer comment aller chez le médecin en Espagne. Je tiens à préciser qu’il ne s’agit que de mon expérience personnelle ; je ne sais absolument pas s’il est possible d’en faire une généralité.

Peut-être cela sera-t-il une évidence pour vous, mais j’ai eu un peu de mal à trouver les informations; en Espagne cela ne fonctionne pas comme en France où tu cherches un médecin dans les Pages Jaunes, que tu appelles et que tu prends un rendez-vous.

Ceci est un Centro de Salud. Ne me demandez pas où c’est, c’est Google qui l’a trouvé pour réutilisation autorisée 😉

Quand tu es malade, tu te rends dans un Centro de Salud (centre de santé). Apparemment on peut prendre rendez-vous par Internet dans certains mais je n’ai pas testé. Il y a un accueil global, c’est très bien fait. Une dame (ou un monsieur) te demande ta carte européenne d’assurance maladie et remplit un dossier avec tes informations. Globalement tu n’as pas beaucoup besoin de savoir parler espagnol : tu dis que tu es malade, tu donnes la carte, et elle te demande d’écrire ton adresse sur un papier (si tu en as une) pour qu’elle remplisse le dossier.

Elle s’occupe ensuite de te prendre un rendez-vous. Je ne sais pas si j’ai eu beaucoup de chance ou si ça se passe toujours comme cela, mais j’étais bien malade ce jour-là et la dame m’a trouvée un rendez-vous vingt minutes plus tard.

La partie un peu plus galère, c’est quand tu te retrouves avec le médecin. Comment expliquer que tu as la toux sèche/grasse, mal à la gorge/à la tête et autres maux ? Je pense que le plus simple reste de regarder le vocabulaire quelques minutes à l’avance, quitte à l’écrire sur un bout de papier. Ou de mimer. Ca marche bien.

A la fin du rendez-vous, le médecin te donne un papier à remettre à l’accueil (je crois que c’est pour qu’ils le mettent dans ton dossier) et une ordonnance pour la pharmacie. Et voilà, ce n’est pas bien compliqué mais quand tu es malade et que tu ne sais pas où aller (ni si il te faudra attendre 3 jours pour un rendez-vous…) ce n’est pas toujours facile !


Hola chic@s!

I return with an Erasmus Tips (see the other two on housing and university starts) to explain you how to go to the doctor in Spain. I want to tell you only my personal experience; I absolutely do not know if it is possible to make a generality.

Maybe it will be obvious to you, but I had a little trouble finding the information; in Spain it does not work like in France where you look for a doctor in a phone book, you call and you take an appointment.

This is a Centro de Salud. Do not ask me where it is, it is  what Google found for reuse allowed;)

When you are sick, you go to a Centro de Salud (Health Center). Apparently you can make an appointment via the Internet but I have not tested. There is a global reception which is very well done. A lady (or gentleman) asks you your European Health Insurance Card and fill a folder with your information. Overall you do not have much need to know to speak Spanish: you say you’re sick, you give the card and she asks you to write your address on a paper (if you have one) to fill the folder.

Then she takes you an appointment. I don’t know if I’ve been very lucky or if it’s always like this, but I was really sick that day and the lady found me an appointment twenty minutes later.

Then with the doctor you have to be able to explain your problem, it’s a little harder. How do you say that you have dry/wet cough, sore throat/head and other affections? I think the easiest thing to look at the vocabulary a few minutes early, even if you have to write it on a piece of paper. Or act. It works well.

At the end of the appointment, the doctor gives you a paper to return to reception (I think they put it in your health folder) and a prescription for the pharmacy.

Well, you see, it’s not complicated, but when you’re sick and you do not know where to go (or if you will have to wait 3 days for an appointment …) it is not always easy!

Erasmus Tips #2 : Les débuts à la fac

[English below]

Avant d’arriver à l’université, tu es censé recevoir un mail avec tes identifiants d’accès à l’intranet et au mail.

Pour ma part il n’y a pas eu de retard, j’ai eu le mail avant d’être acceptée !

Et quelques jours avant le début des cours, on t’invite à aller au bureau des relations internationales (ORI) dès que tu arrives à Santander.

C’est là qu’ils signent le certificat de présence Erasmus (et autres bourses), qu’ils te remettent la carte étudiante, qu’ils te proposent de suivre le Programme d’Orientation… Ils cherchent vraiment à faciliter tes premiers jours sur le campus en répondant à toutes tes questions !

A savoir que pour parler des cours, de ton emploi du temps, il faut contacter un coordinateur des relations internationales spécial à ta faculté ; c’est lui qui est en mesure de te donner toutes les infos sur le début des cours.

Il y a aussi une matinée de présentation des différentes démarches, lors du premier jour du programme d’orientation. Attention cette présentation est en espagnol et très importante, puisqu’ils te donnent les dates pour valider ton contrat d’études et autres infos importantes. Il y a aussi une présentation des différentes associations Erasmus, du centre des sports universitaires…

La matinée continue par une visite par groupes du campus avec un mentor dédié. Elle se termine avec un buffet offert.

Le reste du Programme d’Orientation est payant.

Il a plusieurs avantages et inconvénients.

Ses avantages :

  • C’est là qu’on rencontre tous les autres Erasmus
  • Le programme est bien pensé pour nous faire découvrir la Cantabrie
  • Un guide dédié pour toutes les visites

Ses désavantages :

  • Il est un peu cher pour les excursions proposées qui sont, à part un tour en bateau dans la baie de Santander, des visites de villes avec le guide dédié et du temps libre.
  • On nous a même demandé un supplément de 10€ pour prendre le téléphérique de Fuenta De pour aller à Picos de Europea (à ne pas louper tout de même, la vue est magique)
DSCN1915.JPG
L’île du Palacio Real de la Magdalena depuis la mer (excursion du Programme d’Orientation)

Before arriving at the university, you are supposed to receive an email with your password to access the intranet and email.

For me there was no delay, I had the address before being accepted!

And a few days before classes start, you are invited to go to the International Relations Office (ORI) as soon as you arrive in Santander.

There they sign the Erasmus certificate of attendance, they give you your student card, they offer you to follow the Orientation Programme … They really try to make easier your first days on campus by answering all your questions!

Namely, to discuss the course of your schedule, you should contact a coordinator of special international relations at your school; he is able to give you complete information about the course starts.

There is also a presentation of the administrative stuff to do one morning, on the first day of the orientation program. Just note this presentation is in Spanish and very important because they give you dates to validate your learning agreement and other important information. There is also a presentation of the various Erasmus association, the university sports center …

The morning continues with a visit by groups of the campus with a dedicated mentor. It ends with a offered buffer.

The rest of the Orientation Programme is paying.

It has several advantages and disadvantages.

His advantages :

  • That’s where we met all the other Erasmus
  • The program is designed to help us discover Cantabria
  • A dedicated guide for all visits

The disadvantages:

It is a bit expensive for the proposed excursions that are apart a boat in the bay of Santander, city tours with a dedicated guide and free time.
They even asked a supplement of € 10 to take the cable car to go to Fuenta De Picos de Europea (don’t miss it, the view is magic).

DSCN1915.JPG
The Palacio Real de la Magdalena view since the sea (Orientation Program Excursion)

Erasmus Tips #1 : Le logement

[English below]

Il faut savoir qu’à l’Université de Cantabrie, un service est disponible pour aider les étudiants à trouver un logement. A ma connaissance il n’existe pas de CROUS/CNOUS comme nous l’avons en France !

Ce service est nommé Emancipia.

Emancipia

Concernant son fonctionnement, j’ai commencé par remplir un questionnaire avec quelques informations « de base » :

  • si je veux être seule, en colocation avec des garçons/des filles/les deux
  • mon budget
  • mes dates de départ/arrivée
  • la langue dans laquelle je préfère être contactée : anglais ou espagnol

J’ai ensuite reçu un mail avec quelques suggestions d’appartements.

Les appartements sont présentés comme cela :

  • Une page sur le site d’Emancipia façon AirBnb mais sans les commentaires et notes
  • Une vidéo sur Youtube qui permet de faire une visite virtuelle
  • Une galerie de photos
  • Bien sûr, le prix, le nombre de colocataires, les équipements de l’appartement…

Je ne crois pas avoir choisi l’un des appartements de la suggestion. J’ai fait une recherche sur la carte de Santander pour trouver un appartement pas trop cher ni trop loin de l’université.

Concernant le coût du logement, je trouve qu’ici c’est moins cher qu’à Lyon. La plupart des appartements (du moins une chambre dans une coloc’) tournent autour de 180€ plus charges. Je paye 210€ par mois plus les charges dans mon appartement actuel.

Logement

Les avantages du service Emancipia :

  • Si un colocataire quitte l’appartement, je ne paie pas le loyer à sa place
  • Si j’étais venue en train/en avion, ils seraient venus me chercher à la gare/à l’aéroport
  • Ils sont vraiment accessibles pour répondre à mes questions, ils m’ont montré les principaux endroits à connaître ici sur une carte
  • Via leur plateforme Web, je peux payer mon loyer, surveiller mes consommations d’eau/gaz/électricité, remonter un problème dans l’appartement
    Consumptions
  • Ils ne demandent pas un dossier pour l’appartement : je n’ai eu à fournir ni bulletins de salaire, ni garants, ni aucun papier en fait !

Les « points d’attention » du service Emancipia :

  • Il y a beaucoup moins de choix d’appartements au deuxième semestre qu’au premier
  • Il faut payer 120€ de réservation de logements, qui sont déduits du premier loyer
  • Attention car avant de voir la facture je ne le savais pas : un dépôt de garantie est aussi demandé en même temps que le premier loyer (aux alentours de 250€)

You need to know that at the University of Cantabria, a service is available to help students to find a flat.

This service is named Emancipia.

Emancipia

About its way to work, I began filling a survey with some basic informations:

  • if I wanna be alone, or with girls/guys/both flatmates
  • how much I can pay for rent
  • my departure/arrival dates
  • my preferred contact lenguage: English/Spanish

Then I received a mail with some flat suggestions.

Flats are presented this way:

  • One page one the Emancipia website, looking like AirBnb without marks and comments
  • A Youtube video for a virtual flat tour
  • A photo gallery
  • And of course, the price, the number of flatmates, the equipments of the flat…

I don’t believe having chosen one of the flats of the selection. I had a search on the Santander map so that I found a not-to-expensive and not-to-far-from-university flat.

About the flat price, most of the flats (I mean one room in a shared flat) cost around 182€ more expenses. I pay 210€ per month more expenses in my actual flat.

Logement

The Emancipia service advantages:

  • If a flatmate leaves the flat, I don’t pay his rent
  • If I had come by train/plane, they would have picked me up at the train station/airport
  • They are really accessible to answer my questions, they also showed me the most important places to know on a map
  • Via their web platform, I can pay my rent, have a look on my water/gaz/electricity consumptions or send a message if there is a problem in the flat

Consumptions

  • They don’t ask for any papers about salary, or guarantors.

Just be careful with these few points:

  • There’s a lot less choice for the 2nd semester than for the 1st one
  • You have to pay 120€ of reservation fees, which are deduced of the first rent
  • A guarantee deposit is also asked at the same time as the first rent (around 250€)