Que voir, que faire à Santander ?

Hola chic@s,

Toujours dans ma série sur Santander, voici quelques idées de choses à voir dans la ville.

A Santander, il faut évidemment passer sous le porche del Banco Santander qui est magnifique. Prendre le funiculaire Calle Rio de la Pila, boire un verre dans cette rue bondée le vendredi soir et possédant de nombreux bars. Aller danser au Paradise.

Se promener le dimanche le long du Puerto Chico, embarquer pour une balade au coeur de la baie. Passer devant le palais des Festivals, longer la mer jusqu’à la plage. Continuer jusqu’à la péninsule de la Magdalena, avec son palais, ses jeux pour enfants, ses bateaux et son mini-zoo.

DSCN1870.JPG

De l’autre côté de la ville, derrière l’université, chiller dans le Parque de las Llamas, admirer le palais des sports. Un peu plus loin, traverser le parc de las Mataleñas pour se retrouver sur les falaises, marcher jusqu’au phare. Se baigner sur le chemin en descendant vers la plage.

d.jpg

DSCN1792.JPG
T’as vu la vue ?

D’ailleurs, très proche du parc de las Mataleñas se trouve un golf, à tester si tu es amateur/trice !

Publicités

Zaragoza #4 : La fin du voyage

[English below]

Hola chic@s !

Ca y est c’est la fin du weekend à Zaragoza. Avant de partir nous passons devant le Palais de la Aljaferia.

20160603_160850.jpg

Il est vraiment superbe mais nous n’avons malheureusement pas le temps de le visiter. Nous retournons vers le centre-ville.

On mange une glace, on récupère nos affaires et on retourne à Santander, des souvenirs plein la tête pour ce dernier voyage avant le retour en France.


Hola chic@s !

Here is the end of the Zaragoza weekend. Before we go we walk until the Aljaferia Palace.

20160603_160850.jpg

It’s really beautiful but unfortunately we don’t have the time to visit it. We go back to the center of the town.

We eat an ice cream, take back our luggage and go back to Santander, our head full of the memories of our last trip before going back to France.

Zaragoza #3 : El Parque del Agua, la Torre del Agua et l’Aquarium

[English below]

Hola chic@s !

Aujourd’hui voici la suite de nos aventures à Zaragoza, lors de notre deuxième et dernier jour là-bas. Nous avons commencé par prendre un bus pour nous rendre à la Torre del Agua, tour gigantesque en forme de goutte d’eau.

20160603_112103.jpg

Elle fait partie du Parque del Agua qui a été créé il y a quelques années pour une exposition internationale dans la ville. Il faut savoir qu’une grande partie du Parc est en zone inondable et que c’est pour cela que s’y trouve un parc et non des habitations ou des bureaux.

20160603_11335520160603_114837

Nous nous dirigeons tout d’abord vers l’aquarium de Zaragoza. Ce dernier est connu pour être le plus grand aquarium fluvial d’Europe. L’entrée est relativement chère (14€ le tarif adulte, 12 ou 13 le tarif étudiant, je ne me souviens plus) et le hall est désert. Les machines pour valider les tickets sont même poussées contre un mur. Nous entrons dans le parcours plongé dans le noir. Les aquariums sont vastes et présentent de grandes variétés de poissons. Nous pouvons même caresser des carpes Koï ! De plus, quelques amphibiens et reptiles s’y trouvent également, ce qui rend la visite encore plus intéressante. En revanche, je n’ai pas aimé ce qui entourait les aquariums : des décors vieux et abîmés, des câbles visibles, des écrans d’animation éteints… Je me demande comment se sentent les animaux, si l’intérieur de leur aquarium est bien adapté à leur mode de vie…

20160603_12143220160603_122508

Voilà, c’est tout pour l’épisode trois ! On se retrouve bientôt pour la fin de notre week-end à Zaragoza !


Hola chic@s !

Now here’s more of our adventures in Zaragoza, on our second and last day there. We started by taking a bus to go to the Torre del Agua, gigantic round-shaped drop of water.

20160603_112103.jpg

It’s part of the Parque del Agua which was created for an international exhibition in the city few years ago. You should know that a large part of the park is in a flood zone and that’s why it’s a park, not houses or offices.

20160603_11335520160603_114837

We go first to the aquarium of Zaragoza. It is known to be the largest river aquarium in Europe. Admission is relatively expensive (14 € adult rate, 12 or 13# the student rate, I don’t remember) and the hall is deserted. Machines to validate the tickets are even pushed against a wall. We enter the path plunged into darkness. Aquariums are large and have large varieties of fish. We can even caress Koi carps! In addition, some amphibians and reptiles are also there, which makes the visit even more interesting. But I did not like what was around the aquarium: the old and damaged decorations, visible cables, animation screens off … It makes me wonder about how the animals feel here !

20160603_12143220160603_122508

That is all for episode three! Stay tuned to know the end of our weekend in Zaragoza!

Zaragoza #1 : Notre arrivée et l’office du Tourisme

[English below]

Hola chic@s !

Aujourd’hui on commence une série d’articles sur mon week-end à Zaragoza avec une amie anglaise. Par un beau matin gris à Santander, nous prenons le bus direction Zaragoza, à 5h30 (6h en pratique) de là. Le paysage est superbe, quand on rentre dans le cœur de l’Espagne on se croirait un peu au Far West : sec, aride, avec quelques bosquets. Bon, ce n’est peut-être pas le Far West, mais au moins l’idée que je m’en fais !

On arrive à la station de bus, on doit prendre un nouveau bus, local cette fois, pour se rendre à l’appartement AirBnb où nous avons réservé une chambre. C’est un peu compliqué de se diriger, car le même nom est porté par plusieurs arrêts consécutifs. Mais nous arrivons tout de même sous un soleil de plomb.

Le quartier est sympa avec l’auditorium, un stade, un petit centre commercial et une place où se trouvent quelques cafés. L’appartement un peu moins, mais il était vraiment pas cher. En revanche nous ne nous y sommes pas senties en sécurité pour X raisons et avons pour cela écourté notre séjour.

Une fois l’appartement récupéré, nous prenons le tram en direction de l’office du tourisme situé dans le Pilar (le pilier), Plaza del Pilar.

20160602_171238

Nous récupérons des cartes de la ville, admirons le mirador au sommet et achetons le ChocoPass de Zaragoza.

20160602_172556

Zaragoza possède une histoire forte avec le chocolat en Espagne et propose un ensemble de tickets donnant droits à des produits en lien avec le chocolat chez différents partenaires. Au vu de la qualité des produits et du prix payé, nous avons trouvé que c’était vraiment intéressant (même si nous n’avons pas utilisé tous les tickets du fait de notre retour anticipé) : 9€ pour 5 produits (plus une dégustation à 100 km de là que nous n’avons pas faite).

20160604_132137


Hola chic@s !

Today we begin a new article series about my weekend in Zaragoza with an English friend. By a beautiful grey morning in Santander, we take the bus to Zaragoza, to 5h30 from here (6h actually). The landscape is amazing, when we enter the Spain’s core we think we’re in the Far West: dry,

Aujourd’hui on commence une série d’articles sur mon week-end à Zaragoza avec une amie anglaise. Par un beau matin gris à Santander, nous prenons le bus direction Zaragoza, à 5h30 (6h en pratique) de là. Le paysage est superbe, quand on rentre dans le cœur de l’Espagne on se croirait un peu au Wild West : sec, arid, with some groves. Well, it is perhaps not the Wild West, but at least the idea that I have!

We arrive at the bus station, where we must take a new bus, local this time to get to the apartment Airbnb where we booked a room. It’s a bit complicated to find the good stop, because the same name is carried by several consecutive stops. But we finally arrive under a blazing sun.

It’s a nice neighborhood with an auditorium, a stadium, a small shopping center and a place where a few cafés are located. The apartment is a little less nice, but it was really cheap. However we didn’t feel safe for X reasons and have for this shortened our stay.

Once recovered the room, we take the tramway to the tourist office located in the Pilar (pillar), Plaza del Pilar.

20160602_171238

We collect maps of the city, admire the point of view at the top and buy the ChocoPass of Zaragoza.

20160602_172556

Zaragoza has a strong history with chocolate in Spain and provides a set of tickets giving rights to products related to chocolate with different partners. Given the quality of products and the price paid, we had thought it was really interesting (although we did not use all the tickets because of our early return): 9 € for 5 products (more a tasting session 100 km from here that we have not done).

20160604_132137

Promenade dominicale

[English below]

J’adore marcher. Ici je fais tout à pied. Alors quand j’ai l’occasion, je vais me promener, seule ou avec des amis. Dimanche dernier je suis retournée à la péninsule de la Magdalena. Je suis aussi allée à la plage de la Muñeca et à la Virgen del Mar.


I love walking. Here I go everywhere by foot. So when I have an opportunity, I go for a walk, alone or with some friends. Last Sunday I went back to the Magdalena peninsula. I also went to the Muñeca beach and to the Virgen del Mar.

San Vicente de la Barquera

[English below]

Je suis allée avec ma Maman à San Vicente de la Barquera quand elle m’a rendue visite. Ce fût la deuxième baignade de l’année, début avril (la première était en mars 😉 ). Voici quelques photos de ce très beau village.


When my Mom has visited in March, we both went to San Vicente de la Barquera. It was the second bath in the sea of the year (first was in March 😉 ). Here are few photos of this beautiful town.

Liencres (again)

[English below]

Comme jamais deux (articles) sans trois, voilà un troisième article improvisé sur Liencres.

Comme j’ai pu vous le dire ici et , j’adore cet endroit. Et visiblement des copines ont adoré mes photos, puisqu’elles ont voulu y aller aujourd’hui et m’ont proposé de les accompagner.

Nous voilà donc parties de bon matin (enfin, à 11 heures quoi). Encore du beau temps, mais aujourd’hui, on a fait seulement 10 kilomètres et on a été récompensées par des cocktails en attendant le bus !

Et des coups de soleil aussi, puisqu’à l’instant où j’écris cet article, nous faisons une compétition de nos coups de soleil sur Snapchat 😉

Voici donc quelques photos de cette troisième aventure dans ce petit paradis 🙂


Good things come in three as this article, so here is a third improvised article about Liencres.

As I told you here and there, I love this place. And so friends of mine liked my photos, since they wanted to go today and purposed me to join them.

So here we go, early in the morning (well, meaning at 11am). The weather is still nice, but we only walked 10 kilometers today, and drank a good cocktail waiting for the bus !

We also won sunburns, since right now I’m writing this article and we’re doing sunburn competition on Snapchat !

 

So here are some photos of this third adventure in this little paradise 🙂

Girls, thank you for everything, I had an amaaaazing crazy day with you ! Let’s go travel together soon again 🙂

Liencres #2: Une journée au vert !

[English below]

Partir à Liencres, c’est prendre un bus à Santander et arriver vingt-quatre minutes plus tard dans un petit village avec la mer au loin.

T’es avec des copines Erasmus, c’est un peu l’aventure, mais l’aventure commence toujours avec une viennoiserie pour prendre des forces pour la route.

T’as mis tes meilleures chaussures de rando (spoiler alert : non), une bouteille d’eau dans ton sac et ¡vamos!

Ce que vous avez prévu, les copines et toi, c’est de faire les 9 kilomètres qui te séparent de Santander à pied, en suivant les falaises du bord de la mer Cantabrique.

Ce que tu vas faire en réalité, c’est ça :

Liencres

(J’avais fait une mesure plus précise à 17 kilomètres, mais Google ne l’a pas sauvegardée. Quoiqu’il en soit, on a beaucoup, beaucoup marché).

Donc tu pars, sac au dos et lunettes de soleil sur le nez, direction la plage ! Et puis quand t’arrives (au point jaune), tu vois tout… sauf du sable. La géologie a formé des strates dans la pierre, c’est très impressionnant. Le panorama sur la côte est très beau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Guidée par ton esprit d’aventure (ou ta pointe de folie, au choix), tu suis ta pote et tu grimpes la falaise. C’est pas bien difficile, le seul problème c’est que si tu tombes, bah y a rien pour te rattraper. Et ça doit bien faire huit à dix mètres de haut quand même.

Arrivée en haut de la falaise, tu profites du paysage, et tu repars avec les filles sur un mini chemin au bord du vide rejoindre le (vrai) chemin pour les randonneurs. Ce que t’as aimé à Liencres, c’est vraiment les couleurs de la nature. Le vert, le bleu dans toutes leurs nuances. Tu es à la campagne, entourée par les vaches et quelques moutons. Tu continues de marcher sur le chemin, en direction de Santander.

Liencres. 🌹 #nofilter #erasmus #nature #flower #instamoment #myerasmus

A post shared by Coraline (@coraleuse_go) on

Tu t’arrêtes pour manger au point vert, il y a un petit resto qui s’appelle le Cazurro et qui sert des rabas, moules et autres fruits de mer délicieux.

20160508_134922

Tu repars vers Liencres (point violet), l’ami de ton amie doit vous rejoindre. Vous vous dirigez toutes vers la plage (point orange) et tu profites d’une sieste bien méritée, sous le vent qui entraîne le sable partout sur ta peau.

Comme tu n’as pas fini les folies, tu te mets en maillot de bain et tu vas te baigner. C’est froid mais tu t’en fous, en fait tu ne réfléchis plus à rien, tu cours et tu sautes dans les vagues. Elles sont hautes, fortes et impressionnantes mais tellement belles.

Quand il faut repartir de peur de rater le dernier bus (tu n’as aucune idée de l’heure de son passage), tu es déçue et tu penses surtout à toute la marche qui t’attend. Mais ce n’est pas fini, car le garçon du groupe vous propose d’aller admirer un point de vue sur la région, à « seulement » 40 minutes de marche.

20160508_182702

Tu traverses donc la forêt de pins avec les copines et vous marchez, grimpez jusqu’au fameux point de vue, le point violet. Ca tire sur les cuisses et t’es fatiguée d’avoir tant marché, mais quand t’arrives au sommet tu oublies tout ça… I stopped thinking, disais-je dans mon premier article sur Liencres.

20160508_192354

Mountain climbed and cheeks sunburns. Definition of relaxed. #takeiteasy #relax #spain #liencres #erasmus

A post shared by Coraline (@coraleuse_go) on

Après un moment passé au sommet, vous redescendez vers la ville en vous rappelant qu’il ne faut pas rater le bus. Tu pries pour qu’il ne soit pas déjà passé, t’as pas trop envie de marcher encore 9 kilomètres pour rentrer à la maison. T’as de la chance, dix minutes plus tard le voilà.

Définitivement une de mes meilleures journées ici, dans un endroit superbe (et si proche finalement) et bien entourée. J’espère y retourner avant la fin du séjour qui se rapproche bien trop vite…


Going to Liencres is taking a bus from Santander and arriving twenty-four minutes later in a small town with the sea at the horizon.

You’re with Erasmus girls, it’s kind of an adventure, but adventure always starts with a pastry to take force for the road.

You put your best hiking shoes (spoiler alert: no), a water bottle in you backpack and ¡vamos!

What you planned with you friends is doing by foot the 9 kilometers until Santander, following the cliffs on the edge of Cantabric sea.

What you’re gonna do in real is this:

Liencres

(I measured more precisely 17km, but Google didn’t keep it. Anyway, we walked a looot.)

So you leave, with your backpack and your sunglasses, in direction of the beach ! And when you arrive (yellow point), you see everything… except sand. Geology formed strates in the rock, it’s pretty impressive. Coast panorama is beautiful.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Guided by your adventure spirit (or your crazy one), you follow your friend and climb the cliff. It’s not that difficult, only problem is that if you fall, well there’s nothing to catch you up. And it’s kind of eight to ten meters high.

On the top of the cliff, you enjoy the landscape, and follow a little way on the edge, joining the (real) way for hiking people. What you liked in Liencres, it’s really nature colors. Green and blue in all their shades. You’re in the country, rounded by cows and sheeps. You keep walking on the way, in direction of Santander.

Liencres. 🌹 #nofilter #erasmus #nature #flower #instamoment #myerasmus

A post shared by Coraline (@coraleuse_go) on

You make a stop at the green point, there’s a small restaurant name Cazurro proposing rabas, mussels and other delicious seafood.

20160508_134922

You go back to Liencres (violet point), a friend is supposed to join you. You all go to the (point orange) beach and you enjoy a well-deserved nap, under the wind taking sand everywhere on your skin.

Because you didn’t finished doing crazy stuff for today, you put off your clothes to be in swimsuit and go to the sea. It’s cold but you don’t care, you actually don’t think to anything, you run and jump in the waves. They are high, strong and impressive but so beautiful.

When you have to go back, afraid to miss the last bus (you have no idea of its hour), you’re kind of disappointed thinking about all the walk you’ll have to do. But it’s not over, the guy of the group propose you to go admiring a point of view on the land, to « only » 40 minutes by foot.

20160508_182702

You go through the pine forest with the girls and all the group hikes and climbs until the point of view. Your thighs are painful and you’re tired having walked so much, but gone to the top you just forget all this… I stopped thinking, I said in my first article about Liencres.

20160508_192354

Mountain climbed and cheeks sunburns. Definition of relaxed. #takeiteasy #relax #spain #liencres #erasmus

A post shared by Coraline (@coraleuse_go) on

After a moment spent at the top, you go back down to town, remembering you shouldn’t miss the bus. You’re almost praying it’s the case, you really don’t want to hike 9 kilometers more to go back home. You’re lucky, ten minutes later it’s here.

Definitely one of my best days here, in a fabulous place (so close finally) and well-accompanied. I hope going back before the end of my stay, coming so quickly…

Liencres #1: Arrêter de penser

[English below]

Il y a trois semaines, une amie Erasmus m’avait proposé de partir randonner une journée dans les environs. J’avais dit « oui » et on avait fixé une date, un beau dimanche en perspective.

Mais des fois l’Erasmus, c’est pas facile. Même si ça ne se voit sans doute pas sur mon blog, il y a beaucoup (énormément) de travail pour l’université (je prie pour valider une des mes matières… 2 heures de cours, ça vaut 4 heures à la maison pour comprendre, et tu rajoutes le temps d’apprendre tout ça, plus les devoirs à faire… et les autres matières bien sûr). Plus la barrière de la langue, même si elle s’estompe doucement. Et puis comme j’avais pu en parler ici, je reste constamment hors de ma « comfort zone« .

Du coup je dois avouer que j’ai dû m’organiser à fond pour pouvoir profiter de cette journée sans culpabiliser de ne pas étudier, et j’ai dû trouver la motivation aussi. Et me lever ce dimanche matin a été je crois une de mes meilleures décisions de l’Erasmus.

J’écrirai d’autres articles sur mon excursion à Liencres, mais je voulais vous parler en premier d’un moment qui m’a marquée ce jour-là.

Mon amie m’a demandé vers la fin de la journée, alors que nous étions au sommet d’une colline avec une magnifique vue (et que nous n’avions plus de jambes…) :

-What are you thinking ? (A quoi tu penses ?)

Et là, spontanément, j’ai répondu :

-I stopped thinking ! (J’ai arrêté de penser !)

Quand nos autres amis Erasmus ont éclaté de rire, j’ai réalisé ce que je venais de dire. J’ai arrêté de penser. Arrêté de penser. Moi qui en suis incapable, j’ai toujours mille choses en tête, mille sources de stress (même si ici cela s’améliore). Moi qui quand je vais dormir ai toujours tant de pensées qui se bousculent, de choses à prévoir à ne pas oublier à écrire à faire et j’en passe et des meilleures. Je suis capable de me relever une heure plus tard pour écrire ce que je dois faire le lendemain…

Et là, j’ai juste arrêté de penser. Ca peut paraître évident, mais les dernières semaines n’ont pas été faciles pour moi. C’est la première fois que je me suis vraiment relaxée, ça m’est tellement difficile d’habitude. Normalement, je vais marcher dans le centre-ville une heure ou deux, seule avec de la musique dans les oreilles. Mais ça ne m’empêche pas de réfléchir.

20160508_192354
La vue en question. Tu comprends maintenant ?

Tout ça pour dire que Liencres, ce fut ce petit miracle, ce rayon de soleil (et il y en a eu du soleil, ce jour-là), qui m’a rendu le sourire. I stopped thinking !


Three weeks ago, an Erasmus friend had proposed me to go hiking near from Santander. I had said « yes » so we had chosen a date, a beautiful Sunday to come.

But sometimes Erasmus is not easy. You probably can’t see it on my blog, but there’s a loooot of work for university (I’m praying to approve one of my asignatories… 2 class hours mean 4 hours at home to understand it and you have to add time to learn it and homework also… and of course other asignatories). Also the language barrier, even if it’s weaker with time. And just so I talked about here before, I’m constantly out of my comfort zone.

So I have to confess that I really had to organize myself so that I wouldn’t feel guilty not being studying, and I also had to find the motivation. Now I think waking up this Sunday morning was one of the best decisions I took during my Erasmus.

I’ll write some other articles about my trip to Liencres, but I wanted to write about one moment which was very special to me this day.

My american friend (Hi M. if you read me 🙂 ) asked me at the end of the day, since we were at the top of a little moutain with a wonderful view (and since we had no legs anymore):

-What are you thinking ?

And I just answered:

-I stopped thinking !

When our other Erasmus friends laughed out loud, I just realised what I said. I stopped thinking. Stopped thinking. Me, just unable of this, I always have thousands of things in my head, thousands of stress sources (even if here it’s going better). Me, when I go to sleep, so many thoughts are in my mind, and stuff to plan to remember to write to do and so much more… I’m very able to go out of bed one hour later just to write what I’m supposed to do the next morning…

And there, I just stopped thinking. It may seem obvious, but last weeks weren’t easy to me. It’s the first time I really relaxed, it’s just so hard to me usually. I’m used to go walking in the town center one hour or two, just with music in my ears. But it doesn’t make me stopping thinking.

20160508_192354
The view. Do you understand now ?

Everything just to write that Liencres was this little miracle, this sunbeam (and it was sunny, this day), which gave me my smile back ! I stopped thinking !

Thank you girls for this amazing day…